Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Accueil
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Chirurgie gynécologique et sénologie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Oncologie médicale
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Oncologie-Radiothérapie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Chirurgie plastique et reconstructrice
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Centre de radiologie du sein
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Anatomo-pathologie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Biologie médicale
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - Génétique médicale
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - L’équipe de soins de support
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Praticiens - La charte de l'IDSLV
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Généralités
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - Le dépistage
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - La mammographie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - La biopsie percutanée
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - La biopsie chirurgicale
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - L'examen anatomopathologique
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La chirurgie - La chirurgie oncoplastique
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La chirurgie - La mastectomie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La chirurgie - Le ganglion sentinelle
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La chirurgie - Le curage ganglionnaire
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La chimiothérapie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La radiothérapie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - L'hormonothérapie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La consultation d’onco-génétique
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - La kinésithérapie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Les soins de support
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La reconstruction mammaire - Généralités
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La reconstruction mammaire - Reconstruction mammaire par prothèse
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La reconstruction mammaire - Reconstruction par lambeau musculo-cutané du grand dorsal
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La reconstruction mammaire - La Lipostructure ou Autogreffe de graisse
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La reconstruction mammaire - La reconstruction de l’aréole et du mamelon
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La reconstruction mammaire - Les alternatives à la reconstruction mammaire
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La chirurgie des anomalies du sein - Généralités
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La chirurgie des anomalies du sein - L’Hypertrophie mammaire et la chirurgie de réduction mammaire
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La chirurgie des anomalies du sein - L’Hypotrophie mammaire et la chirurgie d’augmentation mammaire
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La chirurgie des anomalies du sein - La Gynécomastie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - La chirurgie des anomalies du sein - Les malformations du sein
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Liens utiles
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Contact
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - Le dépistage
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - La mammographie
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - La biopsie percutanée
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - La biopsie chirurgicale
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - L'examen anatomopathologique
Institut du sein Léonard de Vinci (IDSLV) - Le cancer du sein - Le diagnostic - L'examen anatomopathologique

Institut du sein Léonard de Vinci

Cancer du sein

Le diagnostic

La biopsie

Une biopsie percutanée consiste à prélever des fragments de tissus au niveau d’une anomalie du sein, à l’aide d’une aiguille, à travers la peau.


Elle est réalisée par un radiologue.


Les tissus prélevés sont ensuite analysés au microscope afin de déterminer si la lésion est cancéreuse, d’en identifier la nature et d’orienter les médecins sur le choix du traitement.


Pour en savoir plus, voir la fiche : l’examen anatomopathologique.


Selon le diamètre de l’aiguille utilisée, on parle de microbiopsie (3 à 5 millimètres) ou de macrobiopsie (5 à 10 millimètres).


Les microbiopsies et macrobiopsies sont des techniques de diagnostic : ce ne sont pas des traitements. Elles ne remplacent donc pas la chirurgie en cas de cancer.


Une biopsie n’aggrave pas le cancer.

Les avantages d’une biopsie percutanée

la biopsie percutanée est plus rapide à mettre en œuvre, moins invasive et moins coûteuse qu’une biopsie chirurgicale ;

elle est aussi efficace qu’une biopsie chirurgicale pour établir un diagnostic ;

elle ne provoque pas de cicatrice visible sur la peau et n’entraîne pas de modification de l’aspect du sein lors des mammographies suivantes ;

elle évite une intervention chirurgicale lorsque l’analyse montre que l’anomalie est bénigne ;

lorsque l’anomalie est cancéreuse, les prélèvements permettent au médecin de choisir avec la patiente le traitement le mieux adapté.

Avant une biopsie

Lorsque vous prenez rendez-vous, il est utile de signaler au radiologue tout traitement en cours comme les anticoagulants (y compris l’aspirine) et toute allergie, notamment celles aux anesthésiques locaux et aux sparadraps.


Aucune préparation n’est nécessaire avant le jour de l’examen ; il n’est pas utile d’être à jeun. Le jour de l’examen, une douche est recommandée afin d’avoir une peau propre sans produits cosmétiques (crème, lait de toilette, parfum, talc). Il est recommandé de ne pas mettre de bijoux. Porter une robe n’est pas toujours adapté : vous serez plus à l’aise avec un haut et une jupe ou un pantalon.

Le déroulement

Une biopsie du sein ne nécessite pas d’hospitalisation. Une microbiopsie dure 20 minutes en moyenne et une macrobiopsie 30 minutes environ.


L’introduction de l’aiguille au niveau de la peau du sein nécessite une petite incision. C’est pourquoi elle est réalisée sous anesthésie locale. Le radiologue injecte un produit anesthésiant le long du trajet que va suivre l’aiguille de prélèvement.

 

Les aiguilles sont actionnées par un appareillage automatique (un pistolet). Avec certains systèmes de biopsie, le positionnement final de l’aiguille dans la lésion à prélever s’accompagne d’un claquement sec. Cette mise en place n’est pas douloureuse et vous êtes prévenue de la survenue du claquement afin d’éviter que vous ne soyez surprise et que vous ne sursautiez. Des radiographies sont réalisées afin de s’assurer du bon positionnement de l’aiguille par rapport à la lésion.


Plusieurs prélèvements successifs sont réalisés (de 10 à 20). L’aiguille reste en place dans le sein le temps que tous les prélèvements soient effectués. Les prélèvements sont aspirés à l’intérieur de l’aiguille, puis extraits du sein pour être transmis au laboratoire afin d’être analysés.

La pose d’un clip repère

A la fin d’une biopsie (et plus fréquemment d’une macrobiopsie) et si la totalité de la lésion a été prélevée (et qu’il n’est désormais plus possible de la retrouver sur des examens radiologiques), il est nécessaire de placer dans le sein une agrafe métallique (clip) pour que l’on puisse retrouver ensuite l’endroit précis de l’anomalie en cas de chirurgie.


Ce clip servira de point de repère au radiologue qui souhaite, en vue d’une biopsie chirurgicale, placer à cet endroit un repérage pré-opératoire. Ce repérage est un fil métallique recourbé très fin qui sort de la peau (que les médecins appellent harpon ou hameçon) et qui va ainsi permettre au chirurgien de retrouver facilement l’anomalie lors de l’opération.


En l’absence de chirurgie, ce clip peut être gardé dans le sein sans inconvénient (pas de contre-indication à la réalisation d’une IRM) ni limite de durée.

Après une biopsie

A l’issue du prélèvement, la peau peut prendre une coloration bleutée (ecchymose) au niveau du point de piqûre, mais ceci est sans gravité.


Pendant les 2 ou 3 jours suivants, l’apparition éventuelle d’une boule, d’une rougeur, ou d’une augmentation anormale de la température du sein doivent vous faire contacter le radiologue ou votre médecin traitant. Ces signes peuvent correspondre à un hématome ou un abcès. Ceci est relativement rare.


Il est important que vous conserviez soigneusement les clichés et les compte rendus : ceux-ci seront utiles lors des prochains examens radiologiques.